sabato 26 settembre 2015

Le mois des ANGES


 
copyright Roselyne Bardet (2015)


Lorsqu’on évoque la mission des anges auprès des hommes, on pense d’emblée à ceux qui nous ont pris sous leurs ailes protectrices : nos anges gardiens. Certains auteurs spirituels ont parfois eu tendance à confondre leur mission avec une assurance multirisque qui prendrait en charge tous types de sinistres : incendies, inondations, froids, brigands, serpents, bêtes sauvages, obsessions, attaques et embûches du démon, maladies (1).
La tentation de restreindre le ministère des anges à un rôle de défense et de protection, notamment sur le plan matériel, existe indubitablement. Or, nos compagnons ailés sont, avant tout, des pédagogues et guides spirituels : ils offrent à Dieu notre prière et nos bonnes œuvres, nous inspirent ce qui est bon et qui plaît à Dieu, nous aident à nous détacher des biens temporels et à nous montrer dignes des richesses impérissables du ciel.
Ces Anges éveillent notre foi aux réalités d’en haut : ils nous invitent à contempler ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, ce qui n’est pas venu à l’esprit de l’homme, ce que Dieu a préparé pour ceux dont il est aimé (1 Co 2, 9).
Et que dire de la mission des saints anges auprès de ceux qui passent de ce monde à l’éternité ? Saint Jean XXIII s’exclamait avec jubilation : Combien est grande et noble la mission de l’Ange gardien qui nous accompagnera jusqu’au dernier jour (2) !

Saint Michel archange d'après une oeuvre de Jean de Flandres. XVIe
© Roselyne Bardet (2015)

La grâce du salut est donnée par le Christ, lui qui a sauvé l’humanité entière par son sacrifice sur la croix. Les anges s’effacent devant le Messie : leur place dans l’histoire du salut est sans commune mesure avec celle du Sauveur. Ces esprits sont subordonnés à l’autorité du Fils de Dieu : ils lui obéissent et le servent avec amour. N’oublions pas que Jésus est le Seigneur et Chef de tous les anges !
La vocation première de ces esprits célestes est de contempler la splendeur de Dieu et de chanter éternellement ses louanges. Sans pour autant interrompre leur adoration et leur prière, certains anges interviennent comme messagers de Dieu auprès des hommes. Comme on peut l’imaginer, ils ne s’acquittent de leur mission qu’avec fidélité et amour. Dieu nous a donné un ange gardien pour nous protéger et nous accompagner du début à la fin de notre pèlerinage terrestre. Ce compagnon céleste nous offre son soutien
tout au long de notre vie, ainsi qu’au moment de la mort.
Amant nos Angeli quia nos Christus amavit (3) - Les anges nous aiment parce que le Christ nous a aimés - s’exclame saint Bernard († 1153). Ces esprits célestes, voyant l’amour que Dieu a pour les hommes, ne peuvent que nous aimer et nous chérir comme leurs frères. Aimons-les et respectons-les, car ils nous témoignent d’une fidélité sans faille et veillent à tout instant sur notre sauvegarde corporelle et spirituelle !
Et puisque Dieu nous appelle à vivre en la joyeuse compagnie de ces Princes du Royaume de Dieu (4), apprenons à les connaître et à les aimer dès maintenant !
Cette recommandation de saint Bernard vient à point nommé : Fréquentez assidûment par votre pensée et votre prière dévote ceux qui sont toujours auprès de vous pour vous garder et vous consoler (5).

Père Gilles 

(reproduction même partielle seulement avec la permission de l'auteur).

--------------------------

(1) Cyrille d’Alexandrie, cité dans Prex eucharistica. Textus e variis liturgiis antiquioribus selecti, éd. Anton Hänggi et Irmgard Pahl, Fribourg (Suisse), 1968.
(2) Jean XXIII, 29 septembre 1961, in L’Osservatore Romano, n. 41.
(3) Sermon I pour la fête de saint Michel, dans Ouvres de saint Bernard, t. IV, V, Paris, Librairie Victor Palmé, 1870, p. 71-73.
(4)  Expression de saint Bernard de Clairvaux (Sermon XI sur les psaumes).
(5) Bernard de Clairvaux, In Ps. « Qui inhabitat », Serm. XII, 10, PL 183, 235 D. ‒ Texte en français : Bernard de Clairvaux, 12e sermon sur le Psaume 90, dans Sermons pour l’année, Brepols & Taizé, 1990, p. 350-355.

lunedì 21 settembre 2015

Un peu d'humour / Un po' di umorismo

Alcuni si sono lamentati perché non gradisco la presenza di animali nelle celebrazioni liturgiche: un motivo ci deve essere no?

Certains de comprennent pas pourquoi je préfère que les animaux ne participent pas aux célébrations religieuses: allez savoir pourquoi !

video

martedì 15 settembre 2015

Ottobre: mese degli Angeli



Quando si accenna al ministero degli angeli presso gli uomini, si fa spesso riferimento a quelli che ci hanno presi sotto le loro ali protettrici: gli angeli custodi. Alcuni autori spirituali hanno persino confuso la loro missione con una copertura assicurativa multirischi: incendi, allagamenti, freddo, briganti, serpenti, bestie selvatiche, ossessioni, assalti e tranelli del demonio, malattie... È tuttora molto presente il rischio di ridurre l’attività angelica a un ruolo di difesa e di protezione, specialmente sul piano materiale. Non bisogna invece dimenticare che i nostri amici celesti sono, innanzitutto, i nostri pedagoghi e guide spirituali: essi innalzano a Dio la nostra preghiera, Gli presentano le nostre buone opere, ci ispirano cose buone e consone alla volontà divina, ci aiutano a distaccarci dai beni temporali per disporci a ricevere le ricchezze infinite del cielo.
Questo libro, oltre a voler aprire gli occhi della nostra fede alle realtà eterne, ci invita a contemplare quelle cose che occhio non vide, né orecchio udì, né mai entrarono in cuore di uomo, Dio le ha preparate per coloro che lo amano (1Cor 2,9).
Che cosa si potrebbe dire circa la missione dei santi angeli presso coloro che passano da questo mondo all’eternità? Risponde san Giovanni XXIII con entusiasmo: «Quanto è grande e nobile la missione dell’angelo custode che ci accompagnerà fino all’ultimo giorno!».
La grazia della salvezza proviene unicamente da Cristo, che ha salvato l’intera umanità con il proprio sacrificio sulla croce. Gli angeli cedono il passo al Messia: la loro importanza nella storia della salvezza non è per nulla paragonabile a quella del Salvatore. Gli spiriti beati sono subordinati all’autorità del Figlio di Dio: gli obbediscono e lo servono con immenso amore. Non si deve mai dimenticare che è Gesù il Signore e Capo di tutti gli angeli!
La vocazione primaria degli spiriti beati è quella di contemplare lo splendore di Dio e di cantare continuamente le sue lodi. Senza peraltro interrompere la loro adorazione e preghiera, ci sono angeli che intervengono, in quanto messaggeri di Dio, presso gli uomini. È ovvio che essi, nel portare a termine tale compito, mostrano una fedeltà e un amore che non hanno pari sulla terra. Dio ci ha dato un angelo custode per proteggerci e accompagnarci dall’inizio al termine del nostro pellegrinaggio terreno.
Dato che Dio ci chiama a vivere eternamente nella gioiosa compagnia di questi «Principi del Regno di Dio», impariamo a conoscerli e ad amarli fin da ora!

Padre Gilles,  Festa degli Angeli Custodi 2015. 

(Riproduzione testo e libro vietata).