lunedì 29 settembre 2014

San Michele Arcangelo / Saint Michel Archange



Vitrail de l'église Saint Serge à Angers
 Michele guida delle anime al cielo


San Michele è venerato innanzitutto come il più potente difensore contro il demonio. Per questo motivo l’iconografia, sia orientale che occidentale, lo rappresenta come un guerriero che con la spada o la lancia colpisce a morte il dragone sotto i suoi piedi.
Da secoli, il patrocinio dell’Arcangelo viene invocato non solo da coloro che lottano sulla terra ma anche da quelli che si preparano al trapasso. Lo attesta un’antica invocazione: “San Michele, difendici nel combattimento, perché non periamo nel giorno del tremendo giudizio”. La tradizione attribuisce anche a san Michele il compito di “pesare” le anime dei defunti. Oltre alla spada, l’iconografia mette nella sua mano la bilancia della giustizia divina.
L’antica liturgia romana mette in evidenza il compito di san Michele nel guidare le anime al cielo: “Signore Gesù Cristo, libera le anime dei fedeli defunti dalle pene dell’inferno! San Michele, che porta i tuoi santi segni, le conduca alla luce santa che promettesti ad Abramo e alla sua discendenza”
Lo stesso Sant’Alfonso de Liguori, attesta: “La santa Chiesa prega che gli angeli accolgano e accompagnino in paradiso l’anima che si separa del corpo. Alcuni maestri spiegano che a san Michele spetta l’onorevole ufficio di presentare a Cristo giudice tutte le anime che lasciano questa terra in grazia di Dio” 
(Cf. Meditazione, p.25-26).

“Quando San Michele raccomanda un’anima a Dio, certamente le ottiene la salvezza eterna”

(Sant’Alfonso de Liguori)


Saint Michel conducteur du peuple de Dieu

« Un jour où Josué était à Jéricho, en levant les yeux il vit un homme debout devant lui, une épée nue à la main. Josué alla vers lui et lui dit : Es-tu pour nous ou pour nos adversaires ? 
Il répondit : Ni l’un ni l’autre, car je suis le chef de l’armée du Seigneur. Maintenant, me voici ! 
Alors Josué tomba face contre terre, se prosterna et lui demanda : Que dit mon seigneur à son serviteur ? 
Le chef de l’armée du Seigneur dit à Josué : Retire tes sandales de tes pieds : le lieu où tu te trouves est saint. Et Josué fit ainsi ». Josué 5, 13,15

sabato 20 settembre 2014

Pauvre Hollande / Povero Hollande


          Sono Francesco, papa dei poveri               
                                                                        
                                                                            Ma che dici ... presto sarò io
                                                                            il papa dei poveri !!                       

martedì 16 settembre 2014

Les anges du passage vers l'au-delà


de Pietro da Cortona, 1656

 
Les anges psychopompes

Que veut dire ce nom étrange ?

Les anges psychopompes sont les anges chargés d’accompagner les âmes des défunts au Ciel.
Dans la mythologie grecque, déjà, il est fait mention d’un dieu psychopompe, du Grec ψυχοπομπóς (psuchopompos), littéralement « guide des âmes », qui est le conducteur des âmes des morts, le guide ou passeur vers l’au-delà. L'épithète s'appliquait entre autres à Apollon, Hermès ou encore Orphée. Beaucoup de croyances et de religions possèdent des esprits ou divinités, comme Anubis chez les anciens égyptiens, pour accompagner les âmes des morts.

Les anges psychopompes bien représentés dans l’art chrétien

Le christianisme médiéval reprend à son compte la croyance en ces anges psychopompes, que l’on trouve déjà dans le judaïsme tardif et dans certains écrits apocryphes. L’iconographie chrétienne affectionne tout particulièrement ces bons anges, qui escortent les âmes récemment décédées vers le Paradis, sans omettre ces démons hideux qui entraînent les damnés en l'Enfer. C’est souvent à l’Archange Saint Michel que revient l’honneur d’accompagner les âmes au Ciel et même celui de peser les âmes au moment du jugement dernier.
Aujourd’hui encore, il n’est pas rare de voir des sculptures d’anges dans nos monuments funéraires, surtout sur la tombe des enfants. 

 P. Gilles


« Au moment de la mort, 
l’ange gardien, le psychopompe céleste, 
recueille l’âme qui quitte le corps »

Origène


video
  
de Gabriel Fauré

In Paradisum deducant te Angeli; in tuo adventu suscipiant te martyres, et perducant te in civitatem sanctam Ierusalem. Chorus angelorum te suscipiat, et cum Lazaro quondam paupere æternam habeas requiem.


Que les Anges te conduisent au paradis, que les martyrs t'accueillent à ton arrivée, et t'introduisent dans la Jérusalem du ciel. Que les Anges, en chœur, te reçoivent et que tu jouisses du repos éternel avec celui qui fut jadis le pauvre Lazare.